logo isnea blanc

ISNEA

Nos projets et missions

Rôle de l’ISNEA

Défense de la chasse des migrateurs et des chasseurs

Cela repose sur 3 piliers : les espèces chassables, les dates et les territoires de chasse. L’ISNEA travaille sur ces 3 piliers à travers son programme scientifique.

Animation de réseau

L’ISNEA anime un réseau de collecte de données scientifiques. Ce réseau repose à la fois sur des professionnels (personnels techniques des FDC) et sur les bénévoles tels que les associations spécialisées (ANCGE, LSF, etc...) et sur les chasseurs.

Valorisation des données

L’ISNEA est chargé de la valorisation des données collectées à travers l’analyse statistique et la production de rapports. L’ISNEA s’appuie largement sur le pôle scientifique de la FNC. L’objectif final est de publier des articles scientifiques dans les revues internationales à comité de lecture.

Représentation du monde cynégétique

L’ISNEA assure un rôle de représentation pour le compte de la FNC dans les instances nationales, comme par exemple dans le cadre du rapportage de la Directive Oiseaux ou au CEPO (Comité d’estimation des populations d’oiseaux).

Gestion adaptative des espèces

L’ISNEA collecte des données (sexe et âge ratio, taux de reproduction, taux de survie, etc...) qui sont utilisées pour alimenter les modèles démographiques. Ces modèles sont des outils d’aide à la décision dans le cadre de la gestion adaptative des espèces. Cela peut avoir des effets potentiels sur la chasse des migrateurs à travers la mise en place de quotas, mais également de suspendre temporairement la chasse d’une espèce.

isnea preservation biodiversite

Programme scientifique de l’ISNEA

Le programme scientifique de l’ISNEA repose sur 3 axes : les espèces, les dates et les territoires.
Chaque outil utilisé par l’ISNEA répond à une question bien précise :

Le programme Radar

cet outil a été développé dès les débuts de l’ISNEA en 2013 grâce à une collaboration avec BirdSwiss Radar. Il permet de suivre la migration en temps réel 7 jours sur 7 et 24H sur 24. Le développement de l’outil se poursuit encore aujourd’hui avec l’amélioration des algorithmes de discrimination des espèces qui sont en constante évolution. L’objectif final est d’obtenir des estimations fiables des effectifs par espèce transitant par la France et de définir précisément les dates de migration à l’échelle nationale pour chaque espèce.

Les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse

aux oiseaux migrateurs sont conditionnées par les concepts clés de la Directive Oiseaux. Pour les oiseaux d’eau, l’ISNEA a mis en place un protocole de suivi de la chronologie des éclosions pour définir les dates de fin de dépendance chez les jeunes canetons. Les dates de fermeture sont liées au début de la migration prénuptiale. Pour estimer ces dates chez chaque espèce, l’ISNEA a mis en place des comptages haute fréquence en fin d’hiver en complément du radar et des suivis par GPS.

Les suivis par balises GPS

nous renseignent précisément sur les déplacements individuels des oiseaux équipés. Ils permettent également de préciser les dates de migration, la durée et le lieu des sites de haltes migratoires, et d’estimer les zones vitales ainsi que les habitats fréquentés en période de reproduction.

Les comptages visuels des oiseaux

(STOC, SHOC, OE hivernants, et migration) permettent de définir des tendances à long terme des populations nicheuses, migratrices et hivernantes. Ils s’appuient sur des protocoles robustes ayant fait leur preuve dans la communauté scientifique. Ces tendances nous permettent par exemple d’évaluer l’état de conservation des espèces.

L’ISNEA étudie également la structure démographique des populations (âge et sexe ratio) chez les limicoles et les anatidés. Il s’agit d’un paramètre important utilisé dans les modèles populationnels. Pour collecter ces échantillons, l’ISNEA fait appel aux associations spécialisées (ANCGE, LSF, etc…) qui s’appuient sur les chasseurs.
Les chasseurs contribuent ainsi à une meilleure connaissance des espèces et donc à une gestion durable de ces ressources naturelles.

Les premiers soutiens financiers ainsi que les compétences et moyens humains sont déjà engagés.
Nous avons la volonté d’aboutir dans cette démarche d’avenir pour promouvoir une chasse populaire respectueuse des équilibres biologiques.

isnea especes proies

Faites un don à l'ISNEA

66% déductibles de vos impôts !

Vous recevrez en retour un reçu fiscal vous permettant de déduire de vos impôts 66% de ce don, et ce dans une limite de 20% de vos revenus. Ainsi, un don de 50€ ne vous coûtera en fait que 17€, après déduction fiscale. Une façon efficace d’aider l’ISNEA sans se ruiner. Des dons de 5, 10 ou 15€ sont également possibles mais pour des raisons liées aux coûts de gestion, aucun reçu fiscal ne sera édité en-dessous de 20€.

Contributeurs & Soutiens